Maison de retraite

Valid XHTML 1.1
Maison de retraite

Comment préparer l’entrée en maison de retraite

La plupart des entrées en maisons de retraite se font dans l’urgence, à la suite d’un accident ou d’une hospitalisation. Les proches de la personne âgée sont donc contraints de trouver une place dans un établissement, sans avoir pu se préparer ni matériellement ni psychologiquement à cet événement.
Des questions se posent alors : Comment être sur que la maison de retraite constitue la meilleure solution ? Comment trouver la maison de retraite qui conviendra le mieux à la personne âgée ? Comment obtenir une aide financière pou financer la maison de retraite ?

La maison de retraite s’impose lorsqu’une personne âgée n’est plus capable de faire toute seule ses courses, ses repas, son ménage, sa toilette ou ses soins médicaux, et que la solution d’une aide à domicile ne suffit plus (le logement n’assurant pas assez de confort et de sécurité).

La personne âgée doit être la première personne à décider de son entrée (ou non) en maison de retraite. Même si elle est dépendante, ses proches doivent toujours la considérer comme responsable de sa vie, et non comme « l’objet » de son entourage. Si le placement n’est pas indispensable et que la personne âgée s’y oppose, il faut donc absolument l’éviter et envisager avec elle d’autres solutions telles que l’aide à domicile, une famille d’accueil, …Si à l’inverse, la personne âgée souhaite s’installer en maison de retraite parce qu’elle ne supporte plus la solitude, il faut également respecter son choix.

Dans le cas où une personne âgée hésite à entrer en maison de retraite, elle peut « tester » le mode de vie en institution lors d’un séjour temporaire.

Enfin, si une personne âgée s’oppose à son entrée en maison de retraite mais que ses enfants estiment son maintient à domicile dangereux pour sa sécurité, mieux vaut que ces derniers en discutent avec tiers (médecins, cousins, gendres, …). En effet, il est toujours difficile pour les enfants de prendre la décision de placer ou non leur parent en maison de retraite. Certains surprotégent leur père ou leur mère et ne leur accordent pas le moindre « doit au risque ». A l’inverse, d’autres considèrent le placement d’une personne en maison de retraite, l’avis des petits enfants doit également être entendu, mais le choix revient en priorité aux enfants.

Bibliographie : Le guide des Maisons de retraite, Jean Louis Mandinaud, aux éditions hachette

 


Village Puissalicon